mardi 25 novembre 2008

Procès d’Eunice Barber : 5.000 € d’amende pour avoir résisté à une interpellation violente

Mercredi 26 novembre 2008 avait lieu devant le tribunal correctionnel de Bobigny le procès d’Eunice Barber, poursuivie pour refus d’obtempérer, outrage et rébellion. Née au Sierra Leone en 1974, Eunice Barber arrive en France à l'âge de 18 ans et obtient la nationalité française en 1999. Championne olympique d'heptathlon et de saut en longueur, sa vie bascule le samedi 18 mars 2006 à Saint-Denis lorsqu’elle se retrouve arrêtée en voiture à un barrage de police, alors qu’elle accompagne sa mère chez le coiffeur.
Eunice Barber, qui a toujours reconnu s’être défendue (au tribunal, on appelle ça "rébellion") face à la violence des 6 flics l’ayant arrêtée (l’un d’eux la traitera de "cannibale"), avait passé 28 heures en garde à vue. Conclusion de l’IGS (Inspection générale des services): RAS. Pour se rafraîchir la mémoire : la vidéo de son arrestationqui avait à l'époque défrayé la chronique, en raison de sa notoriété. Pour une affaire de violences policières médiatisée comme celle-ci, combien restent dans l’ombre?
Le Parquet a requis 2 mois de prison avec sursis. Eunice Barber a été condamnée à 5.000€ d’amende.

Aucun commentaire: