vendredi 21 novembre 2008

Des outrages comme s’il en pleuvait

De nouveaux témoignages de poursuites pour outrage (dont certains totalement hallucinants, mettant en cause des gendarmes) sont arrivés sur la b@l du CODEDO à la suite de l’émission le téléphone sonne. Notre site connaissant quelques soucis techniques (certains fichiers joints ne s’ouvrent plus), on en parlera plus tard. Continuez à nous envoyer vos témoignages en précisant si vous acceptez d’être filmé(e) (car des documentaires sont en préparation pour deux chaînes de télévision).
En parlant de gendarmes, lire cet article de La Dépêche du Midi sur une descente de pandores à l’Ecole des Métiers d’Auch.
Vous êtes très nombreux à vouloir adhérer au CODEDO. Sachez qu’il n'y a pas d'adhésion (on n’a pas l'intention de créer une structure juridique, trop de boulot, et le CODEDO n’est pas fait pour durer). Pour nous aider, en attendant de signer la pétition (début décembre), achetez notre Lettre au garde des Sceaux pour une dépénalisation du délit d'outrage (5€) dont les ventes sont hélas inversement proportionnelles à l'intérêt suscité par notre initiative, ce qui est dommage car ce bouquin (qui ne fait pas la vitrine des librairies) est à l'origine du collectif, et l’éditeur/outrageur (Après la Lune) ne roule pas sur l’or.

1 commentaire:

iminium a dit…

Hallucinant le coup des pandores dans la classe !!!!