samedi 3 janvier 2009

Rachida Dati nous répondra-t-elle avant de quitter la Chancellerie?

  Les outrageurs outragés souhaitent longue vie à la petite Zohra Dati et rappellent à la maman (au cas où elle retrouverait les clefs de la boîte à lettres de la Chancellerie après son congé-maternité) l’existence d’un courrier en souffrance du 6 juin 2008: la Lettre au garde des Sceaux pour une dépénalisation du délit d’outrage de Dunand/Reboux (dans lequel nous développions chacun des arguments de notre appel-pétition) fut envoyée à Mme le garde des Sceaux, ainsi qu’à MM. Philippe Logak (chargé de la révision constitutionnelle), Guillaume Didier (porte-parole), Yannick Imbert (chef de cabinet, qui a depuis claqué la porte de la Chancellerie), Patrick Gérard (directeur de cabinet, récemment démis de ses fonctions), Nicolas Sarkozy, Claude Guéant (secrétaire général de l’Elysée) et Patrick Ouart (conseiller juridique et ghost-garde des Sceaux).
  212 jours plus tard, bien que le service public des PTT n’ait montré aucun signe de défaillance, et alors que l’Elysée ne connaît pas la crise, aucune de ces personnes n’a daigné répondre à nos doléances, ni même accuser réception. [Interpellés en 2006 sur le problème des violences policières, MM. Chirac et Debré avaient eu, eux, la courtoisie de nous répondre. Ce qui tendrait à prouver que le respect se perd dans la République Banania.]

Aucun commentaire: