mardi 16 février 2016

Katia Lipovoï, 74 ans, brutalisée par la police de Poitiers pour avoir protesté contre l'abattage de platanes et secoué une barrière

A Poitiers, lundi 15 février, Katia Lipovoï, âgée de 74 ans a été brutalisée par la police, puis directement placée en garde à vue. Membre de la Ligue pour la protection de oiseaux de la Vienne, la militante opposée à l’abattage de 98 platanes fragilisés par différentes tempêtes a été arrêtée pour avoir secoué une barrière. Signe que cet état d’urgence, va bien au-delà même de ce que le gouvernement dicte avec ses mesures ultra sécuritaires et liberticides, les policiers municipaux se sentent pousser des ailes : non contents de réprimer les militants qui s'opposeraient à l'état d'urgence ou à la déchéance de nationalité, ils agressent une vieille femme dont le seul "tort" est de n'avoir pas voulu se soumettre à l'arbitraire de la violence du policier.
Info transmise par Révolution permanente.

1 commentaire:

Chris Doublier a dit…

Réaction policière démesurée et imbécile