jeudi 2 avril 2009

Des policiers au-dessus des lois: le rapport d’Amnesty International

Le rapport d’Amnesty sur les violences policières en France et l’impunité des policiers a suscité des réactions pas piquées de la matraque de la part des z'autorités.
  CHŒUR DES FAUX-CULS DE LA REPUBLIQUE SARKOZYSTE
  Guillaume Didier *** (ministère de la Justice)Je démens formellement ces accusations, il n'y a aucune tolérance sur le sujet des violences policières. Il y a des enquêtes pénales systématiques et des poursuites si les éléments sont suffisants. Les policiers n'ont ni plus ni moins de droits que les autres justiciables.
  Ministère de l'Intérieur: Aucun policier n'est au-dessus des lois.
  Yannick Danio (Unsa-police) : La police française est républicaine et la plus contrôlée des administrations. Les affirmations d'Amnesty sont très exagérées.
  Dominique Achispon (Syndicat national des officiers de police): Il n'y a pas de violences illégitimes, il faut arrêter avec cela, nous obéissons à des règles de déontologie et à celles du code de procédure pénale.

*** Ce monsieur plein d’humour fait partie des 8 collaborateurs de Rachida Dati à qui fut adressée la Lettre au garde des Sceaux pour une dépénalisation du délit d’outrage en juin 2008. (Aucun d’entre eux n'a eu la courtoisie de nous accuser réception de ce texte.)

3 commentaires:

souklaye.sylvain a dit…

Je n’arrive pas à choisir entre la boulimie sécuritaire et le régime carcérale
( police 2 proximité 0 - prison 4 étoiles 1) http://souklaye.wordpress.com/

menilmontant a dit…

Je m'y étais pris dans la nuit, avant que le rapport ne soit disponible sur la branche française de Amnesty… ce qui donne ceci :
http://menilmontant.numeriblog.fr/mon_weblog/2009/04/des-policiers-au-dessus-des-lois.html
avec une mise en perspective depuis 2005 et des éléments qui ne figurent pas dans le rapport, dont un du Codedo qui ne peut pas y figurer, pour une question de dates…

outrageur condamné a dit…

Déclarations tristes à en pleurer!